Pavillon Prouvé / 2020

édition 2020

Le succès de l’exposition Charlotte Perriand à la Fondation Vuitton a Paris a donné des idées à Thomas Hug, directeur d’artgenève et Samuel Gross curateur qui ont su convaincre le galeriste genevois Patrick Gutknecht de prêter son Pavillon de Jean Prouvé et de l’exposer dans le cadre du concept « Modules » à l’entrée d’artgenève afin d’en faire profiter les nombreux collectionneurs et amateurs.

Jean Prouvé a été un acteur essentiel dans les domaines de l’architecture et du design. Formé dans la tradition de l’Ecole de Nancy, représentée par Emile Gallé, Louis Majorelle et d’autres, parmi lesquels son père le peintre et sculpteur Victor Prouvé, Jean Prouvé a également reçu une éducation favorisant l’indépendance d’esprit.

Durant toute sa carrière, ses créations ont été fondées sur la dualité de la continuité et de l’innovation et elles ont combiné art et industrialisation.  Il a créé des objets et des bâtiments couvrant tous les aspects de la vie de son époque, des bureaux scolaires aux stations-service Total.  L’accord de l’objet et du bâtiment a créé un nouveau format dans l’architecture. Innovateur, Jean Prouvé a trouvé une nouvelle orientation dans le design, de par sa rationalité et ses aptitudes créatrices.

A la fin de la guerre, suite à un décret du ministre français de la Reconstruction Raoul Dautry, Les Ateliers Jean Prouvé ont commencé à concevoir et à créer maisons temporaires ou « pavillons » destinés à reloger les personnes laissées sans abri à cause des bombardements. Près de trois cents pavillons démontables ont été construits à Maxéville, dans la banlieue de Nancy, dans le cadre d’un contrat signé en 1944; ce sont les prototypes des maisons conçues ultérieurement par Prouvé.

Ces bâtiments démontables, et qui peuvent être déplacés selon les besoins sur les lieux même des destructions, ont joué un rôle d’une extrême importance pour de nombreuses familles que la guerre a laissé sans abri; leur montage s’effectue en un jour; en outre, les maisons de Prouvé sont facilement réparables avec des pièces de rechange disponibles à un coût raisonnable si elles sont endommagées. Le principe fondamental de montage repose sur le fait que la taille maximale d’un élément ne dépasse pas 4 mètres de longueur et un poids de 100 kilos.  Les maisons sont constituées d’éléments préfabriqués en métal et en bois.  Dans sa version finale, la taille optimale de la maison est de 6 x 6 m ou 6 x 9 m, selon le modèle; la surface de 36 m2 ou 54 m2 est divisée en trois pièces, habitables le jour même du montage, ce qui a permis aux familles sinistrées de rester sur place, le temps que soient reconstruits les bâtiments.

Les projets de Jean Prouvé étaient non seulement très fonctionnels et de qualité exceptionnelle, mais ils étaient aussi relativement peu coûteux, afin de pouvoir être adoptés par le plus grand nombre.

Jean Prouvé a transféré ses techniques de production industrielle dans le domaine de l’architecture, sans jamais sacrifier la qualité esthétique de ses réalisations.

Seules quelques-unes des maisons de Prouvé existent encore aujourd’hui.

Archives