Barry Flanagan / 2023

édition 2023

Barry Flanagan (1941 – 2009) était l’un des sculpteurs britanniques les plus inventifs et originaux. Figure de proue d’une génération d’artistes influents issus de la St Martins School of Art dans les années 1960, il a remis en question l’attitude formaliste promue par Anthony Caro. Parmi ses pairs figuraient Richard Long, Bruce McLean, Tess Jaray, Wendy Taylor et Gilbert & George. Il considère que la lumière du jour, la lumière de la lune et d’autres formes de lumière, ainsi que le son et son absence, sont aussi intrinsèques au caractère de la sculpture que le poids et le volume. Flanagan a expérimenté avec les matériaux et a étudié leurs propriétés, révélant ce qui pouvait passer inaperçu. Tous les matériaux peuvent être sculptés, qu’il s’agisse de sable de construction, de corde de quai, de tissu, de plâtre, de pierre, d’argile ou de métal. Il a parlé de l’odeur des objets et de la manière dont les différents types de sable, de corde, d’acier et de bronze étaient attribués de manière unique. Très tôt, il a exploré le sérialisme, la répétition, la couleur et les préoccupations du minimalisme liées au processus. Les résultats sont mystérieux et combinent le bathos et l’humour. Lorsqu’en 1979, les recherches de Flanagan s’orientent vers la figuration, le modelage et le moulage en bronze, son expérimentation avec ce matériau est aussi inattendue que l’utilisation de la sculpture molle et des matériaux de construction l’avait été pour le public quinze ans auparavant.

La personnalité mercuriale de Barry Flanagan a façonné sa pratique sculpturale. Il a absorbé les mythes et le folklore de la terre ; les saisons, les récoltes, les animaux, les terrassements, les rochers et les symboles tels que les runes sont tous présents dans son travail. L’exposition du processus et de la méthode est quelque chose qu’il a toujours fait dans tous les médiums qu’il a utilisés tout au long de sa carrière. L’une des caractéristiques de l’exposition « idéale » de Flanagan était que chaque pièce devait renoncer à son « identité autonome » et, plutôt que d’être considérée comme singulière, créer des conversations avec d’autres œuvres. Cela permet de vivre une expérience d’exposition totale des œuvres exposées, une sculpture de sable à un espace, 1967, une sculpture de corde à deux espaces (gr 2sp 60), 1967, Large Leaping Hare, 1982 et The Corn’s Up, Mirrored, 2005.

Texte de Dr Jo Melvin

Barry Flanagan
Large Leaping Hare, 1982
Ziggourat en bronze sur acier
243.8cm x 274.3cm x 112.1cm (95” x 107” x 44 1/8”)
Edition de 4 plus 3 moulages d’artistes

The Corn’s Up, Mirrored, 2005
Acier peint
220cm x 250cm x 170cm chacun, (86 1/2” x 98 1/2” x 67”) chacun
Edition de 4 plus 1 moulage d’artiste

2 space rope sculpture (gr 2sp 60), 6 ’67, 1967
Cordes et tissus teints en vert
1829cm de longueur, 7cm de diamètre (60′ de longueur, 2 3/4″ de diamètre)

 

 

Avec le généreux soutien de Ports Francs et Entrepôts de Genève

Archives - artgenève / estates