artgenève

collections

privées 2023

Jeff Koons, Bluebird Planter

Édition 2023

artiste exposé

Jeff Koons

Bluebird Planter fait partie de la série Antiquity, qui joue avec les frontières entre ancien et contemporain, beaux-arts et art décoratif, ornement et sculpture monumentale, original et copie, légèreté et densité. Cette imposante statue en acier inoxydable, aux couleurs métalliques et au motif » hyperbolisé « , contraste avec son iconographie tendre, naïve et sentimentale : un oiseau bleu posé sur une branche fleurie. L’oiseau représenté est déjà devenu un objet, puisqu’il s’agit d’un petit vase en porcelaine que Jeff Koons reproduit dans des proportions colossales : l’oiseau, figé dans ces couleurs saccharines, porte sur son dos une gerbe de fleurs fraîches. Il n’est pas sans rappeler les objets du quotidien que l’on pouvait trouver dans certains services de table des XVIIIe et XIXe siècles.

Bien que cette sculpture métallique soit le résultat d’une ingénierie sophistiquée afin d’obtenir une finition parfaite, la technique du polissage miroir et le revêtement coloré translucide donnent l’illusion qu’elle a été réalisée simplement en gonflant à l’hélium un ballon d’enfant. La taille de l’ensemble et la présence de fleurs fraîches font écho à la force et à la fragilité du cycle de la vie.

Collection Ringier

Édition 2023

artiste exposé

Jeff Koons

En hommage à l’artiste canadien Rodney Graham, malheureusement décédé à l’automne 2022, Ringier Collection présente Phonokinetoscope (2001). Dans cette installation, une platine et un projecteur sont liés : lorsque l’aiguille est placée sur le disque, le projecteur démarre, lorsque le disque se termine ou si un spectateur soulève l’aiguille, il s’arrête ; l’image et la musique sont constamment désynchronisées.

Graham prend du LSD et se promène à vélo dans le Tiergarten à Berlin. Au cours de ce voyage pastoral dans la nature, on nous présente une série d’observations qui semblent quelque peu pesantes en raison de ce que l’on suppose être l’état de perception altérée de Graham. Il y a une myriade de références comme le trip acide involontaire d’Hoffmann (l’inventeur du LSD). Dans un autre passage, Graham fait du vélo à reculons, ce qui rappelle une séquence de « Butch Cassidy and the Sundance Kid » (1969). Les observations et les interconnexions deviennent de plus en plus complexes, mais Graham montre essentiellement un monde riche d’un sens subtil, dérivé autant de la culture pop que du XIXe siècle.

Scroll to Top